UNKLE - The Piano Echoes

De UNKLE, on retient surtout l'énorme Psyence Fiction de 1998 sur lequel James Lavelle faisait appel à un DJ Shadow au sommet de sa forme pour sublimer ses compositions, ainsi qu'à des guests tels que Thom Yorke (Radiohead) ou Richard Ashcroft (The Verve) pour sublimer de leur voix certains morceaux.

Mais, si DJ Shadow n'apportera plus sa touche sur les albums suivants, il n'en reste pas moins que l'on peut également y trouver de belles choses. Je ne saurais que conseiller leur troisième album, War Stories, et surtout le suivant End Titles... Stories For Film

Comme son nom l'indique, ce disque est assez cinématographique, et, malgré sa longueur (une heure et quart), il se déroule d'une manière à la fois simple et cohérente. Sur ce disque, la vingt-deuxième piste (sur 24) m'a toujours hantée. Il s'agit du titre The Piano Echoes qui, sans surprise, est un morceau épuré au piano. C'est tout simple, on joue (et là aussi le titre ne nous trompe pas) avec l'écho des sons pour créer une ambiance mélancolique. Mais jamais surjouée. Si ce titre me hante depuis 2008, je ne parviens toujours pas à expliquer pourquoi. Tant mieux, peut-être...

Commentaires

  1. J'avoue que je n'ai pas dépassé le 1er album...j'ai le reste qui dort dans l'ordinateur...il faudra que je fasse (aussi) une séance de rattrapage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ne t'attendant pas à quelque chose du calibre de Psyence Fiction, je pense que tu peux passer un agréable moment !

      Supprimer
  2. Effectivement très bon le "End Titles"... même "Never Never Land" est pas mal du tout finalement, passée la déception d'une succession impossible à "Psyence Fiction". J'avais pas mal bloqué à l'époque sur le clip de "Eye For An Eye" cosigné par Del Naja de Massive Attack qui participe aussi au disque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, j'aime beaucoup le clip d'Eye for an Eye. J'avoue que je n'ai jamais écouté Never Never Land. Ni leur dernier opus d'ailleurs. Ce qui fait que je conseille tous leurs disques en fait (j'aime un peu moins le War Stories faut dire).
      Conclusion, je dois vite revenir vers Unkle...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire