[MDDC #03] The Flaming Lips - Yoshimi Battles The Pink Robots (2002)

Ca faisait quelques temps que je n'étais pas revenu sur Mes Disques De Chevet, et j'avais comme une envie de parler des Flaming Lips, aujourd'hui. Dans mon esprit, quand je pense à Wayne Coyne et ses copains, et même si j'adore d'autres disques comme le récent The Terror (2013), c'est toujours Yoshimi Battles The Pink Robots (2002) qui me vient en premier à l'esprit.

J'ai eu la chance de voir les Flaming Lips en concert. Mais, à l'instar de Sigur Ros, le timing était bien mauvais et je n'étais pas encore attiré par le groupe. Je dois même dire que j'étais indifférent à ce que celui-ci pouvait produire, et je me souviens surtout d'une prestation scénique où Wayne Coyne marchait sur le public dans une énorme bulle, ce qui m'avait fait penser que cette formation accordait davantage d'importance à la mise au scène, plutôt qu'à l'essence même de ce pourquoi des milliers de personnes avaient lâché du fric pour les voir : la musique. En ce sens, qu'il s'agissait d'une sorte de Dionysos qui avait réussi à avoir une vraie crédibilité musicale, que je jugeais pour le coup erronée.



Tu m'étonnes. J'ai toujours mis beaucoup de temps avant d'apprécier un disque, un groupe, dès lors qu'il est un petit peu ambitieux. Avec les Flaming Lips, une écoute distraite avant le concert (c'était dans le cadre d'un festival, en l'occurrence La Route du Rock 2010, et la perspective de voir Massive Attack, The National, Caribou ou Owen Pallett m'attirait davantage) ne pouvait me suffire.

Je ne suis revenu sur ce groupe que bien plus tard, découvrant le consensus autour de la qualité de ce Yoshimi. J'ai alors tenté et re-tenté. Surtout le début d'album, parce que je lâchais souvent l'affaire avant. Je n'aimais pas mais une force irrémédiable me poussait à renouveler l'écouter.

J'écoutais ce disque sur Deezer. A chaque fois. Ce qui n'est pas le cas de beaucoup de disques. Un titre me hantait véritablement l'esprit. C'est toujours le cas aujourd'hui, deux ans après avoir trouvé la porte d'entrée de celui-ci. Il est de ceux dont la répétition des écoutes n'altère en rien la magie. Ce titre, c'est le second du disque, One More Robot/Sympathy 3000-21 (à quoi ils carburent pour baptiser ainsi un morceau ?). En gros, un titre mineur d'après le référentiel de Deezer. Comme quoi, Deezer, hein... D'ailleurs, qui a déjà fait une découverte grâce à Deezer ? Je ne parle pas des disques dont on entend parler ailleurs et qu'on écoute pour la première fois sur la plate-forme, non. Je parle d'un album qui nous a été conseillé par celle-ci. Moi, jamais, mais je dérive.

Ne pas se fier à Deezer, donc. Et peut-on se fier aux Flaming Lips sur ce disque, capables de nous installer dans un petit cocon on ne peut plus confortable, avant de détruire l'ensemble comme un peintre brûlerait sa toile car ne la jugeant pas conforme à ses attentes ? Assurément, non. Ne faire confiance à personne sur ce disque. A personne, si ce n'est à soi-même et à l'envie qu'on éprouve d'y revenir régulièrement. Très régulièrement.

Ca, c'est la marque des grands disques. Que dire de plus sur son contenu ? Rien, assurément. Tout a déjà été dit sur le space rock des lèvres en feu. Yoshimi est juste un disque barré et génial, et disserter dessus, je n'en ai pas envie. Je ne saurais trouver les mots justes pour être à la hauteur de ce qu'il représente pour moi.



Écouter Yoshimi Battles The Pink Robots (2002) sur le lecteur ci-dessous :

Commentaires

  1. Pareil, mon Lips favori ! :) Tu as tout dit, ce disque est géant.
    J'ai failli y aller à cette Route du Rock, ça s'est joué à peu de choses. J'étais tellement dégoûté... Quelle affiche c'était ! Je ne crois pas en avoir vu une aussi alléchante depuis.

    Sinon, au crédit de Deezer, ils m'ont conseillé une fois d'écouter The Rapture, que je ne connaissais pas du tout avant. Rien que pour ça, je ne peux pas cracher sur leurs recommandations, désolé ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clair que sur cette prog', ils avaient envoyé du lourd, mais c'était la 20ème édition aussi. Jamais trop accroché à The Rapture par contre.

      Supprimer
  2. J'écoute très peu de musique sur l'ordinateur alors Deezer...:(
    Par contre bon disque mais mon préféré reste le plus pop "The Soft Bulletin", le 1er découvert...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'écoute malheureusement de plus en plus sur l'ordi, pour les nouveautés, c'est presque devenu un passage obligé pour moi. On reste souvent fidèle à l'album avec lequel on a découvert et aimé un groupe, je comprends ton choix !

      Supprimer
  3. Grand ! Mon second préféré après le trop mésestimé At War With The Mystics, sublime de bout en bout (et puis The Sound Of Failure, c'est juste la plus belle chanson du groupe).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère toujours Yoshimi, mais je dois reconnaître que j'apprécie aussi At War...

      Supprimer
  4. Voilà un grand classique que j'ai tenté mais auquel je n'ai pas accroché... enfin, plus qu'à l'autre classique cité par Chris, que je n'ai pas du tout aimé pour le coup.

    (au fait, si Dionysos n'est plus intéressant sur disque depuis longtemps, c'est en revanche l'un des meilleurs groupe sur scène au monde...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ma pique sur Dionysos était facile, et à une époque, j'appréciais le groupe sans trop savoir si c'est parce qu'il était plus intéressant ou parce que j'étais encore ado (j'adorais Western Sous La Neige, notamment), et je les ai vus en live une fois, c'était en effet quelque chose, mais surtout pour l'animation, plus que pour l'aspect purement musical, je trouve.

      Supprimer
    2. Le coté animation a pris de plus en plus d'importance, mais restait supportable justement parce que derrière ils assuraient au niveau musical => chansons complètement revisitées, reprises étonnantes, instruments variés etc etc.... je parle au passé parce qu'avec le dernier disque la tendance s'est inversée: quand j'ai entendu le disque et vu le concept scénique (danseuses à plume imitant les oiseaux !!), j'ai su qu'il était tant de laisser tomber....

      Supprimer
    3. Vus deux fois sur scène (dont une en première partie de Beck), c'était vraiment du lourd sur scène et le groupe très sympa hors scène, par contre c'était du temps de Western Sous La Neige, depuis leur disco n'a fait que baiser en inspiration... j'ai lâché à "La Mécanique du Cœur" et vu ce qu'on m'a dit du suivant il valait mieux.

      Supprimer
    4. je suis un fan de (presque) la première heure, au moment de la sortie de Haïku. Je les ai vu se réinventer constamment sur scène depuis de petites salles jusqu'aux grands festivals. C'est vrai que leur discographie a été déclinante (en ne devenant franchement médiocre qu'à partir de la Mécanique du Coeur), mais il ne m'ont jamais déçu en live...

      Supprimer
    5. Faudrait que je réécoute Monster In Love, je suis curieux de voir ce que j'en penserai aujourd'hui, alors qu'à l'époque j'étais partagé entre des morceaux que j'aimais vraiment bien et d'autres qui marquaient le début de mon désintérêt pour le groupe. Qu'ils soient très sympas en dehors de la scène, j'en doute pas un instant, cela dit, des musiciens sympas, y en a plein =)

      Supprimer
    6. j'avais exactement le même avis que toi sur Monster in Love. cela fait des années que je l'ai pas écouté... de toutes manière ce que je préfère, c'est les tout débuts du groupe...

      Supprimer
  5. Pas mon Flaming Lips préféré (je penche pour The Soft Bulletin) mais indéniablement un bel album.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on voit que finalement chacun a un album préféré différent (ou presque) des Lips, et que leur dernier, The Terror n'a été nommé par personne alors qu'il a eu un bon accueil dans les bilans annuels de 2013, ça fait prendre conscience de l'importance de leur discographie.

      Supprimer
  6. Yo!.
    J'ai les deux albums cités ici et je ne crois pas être arrivé au bout de l'un d'entre eux, j'essaye de temps en temps ... Faudrait que j'insiste mais ils me collent la flemme ceux-là, je ne sais pas pourquoi.
    Par contre j'ai un live sur KCRW où ils accompagnent Beck : ils y sont parfaits !
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi écouté ce live qui est effectivement très bon. Parfois, la flemme ça ne se commande pas, je comprends, j'ai longtemps éprouvé ce sentiment face à cet album

      Supprimer
  7. marrant ce disque (mon préféré des Lips), plein de candeur et naïvité.
    j'aime bien aussi At War With The Mystic, plus barré psyché

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire