[Single] The Notwist - Consequence

C'est la deuxième fois que je crée un article en ne parlant que d'un morceau. Et c'est la deuxième fois qu'il s'agit d'une chanson des Allemands de Notwist. N'allez pas croire que cette catégorie leur sera dédiée, ni même que je parlerai d'eux à tire-larigot, mais je suis actuellement dans une période où leurs disques tournent pas mal chez moi, et il est difficile d'en faire abstraction.

Les Notwist, sans parler de leurs parutions aux côtés des musiciens de Themselves sous l'étiquette de 13 & God, ce sont des débuts, à l'instar de ceux de Mercury Rev (dont je n'ai d'ailleurs jamais écouté les débuts, mais il faudra que j'écoute le Yerself Is Team défendu par Xavier qui a, lui aussi, joué au Grand Jeu des Blogueurs en retard) qui pourraient correspondre à ce que Bernard Lenoir appelait du tatapoum (je crois que ça se passe de précision).


Mais les Notwist ont bien évolué. Après un Shrink en 1998, qui laisse entrevoir une évolution, voici qu'en 2002, ils livrent un chef-d’œuvre ultime, Neon Golden, dont j'aurais probablement l'occasion de parler dans Mes Disques De Chevet. Ils ont enchaîné six ans plus tard avec un très bon The Devil, You & Me, et donc, de nouveau six ans plus tard avec l'excellent Close To The Glass qui sort le mois prochain.

Neon Golden, donc, sans trop en parler, parce que sinon, je n'aurais plus rien à dire quand viendra l'heure d'en parler plus longuement, est un album qui m'a d'abord ennuyé (j'avais 14 ans quand je l'ai écouté à sa sortie, ça suffit comme excuse ?) avant de l'aduler comme peu de disques. J'ai apprécié à peu près tous ses titres, à une période ou une autre. Récemment encore, c'était surtout This Room qui avait mes faveurs. Mais après une petite écoute (suivie de biens d'autres pour ce dernier morceau), c'est Consequence, dernier titre du disque, qui m'obsède.

Si vous n'avez pas aimé le Close To The Glass dont je parlais il y a une petite semaine (je sais qu'il y en a),  je ne peux que vous conseiller d'essayer quand même ce Consequence qui n'évolue pas dans le même registre.

Tout me touche sur ce morceau que je suis incapable d'analyser dans le détail (et je m'y refuse, ça pourrait casser la magie du truc). L'évolution du morceau est incroyable. Les notes et la voix de Markus Acher nous enveloppent dans un confort que les bidouillages électroniques viennent menacer en permanence.

En tout cas, les Notwist n'ont aucun problème pour clôturer un morceau, là où d'autres groupes abusent (c'est tentant, je sais) de la diminution progressive du son pour y mettre un terme, les Allemands réussissent à clore brillamment le morceau peu après trois minutes, avant de remettre ça après quelques secondes. Ils referont le coup sur Good Lies sur l'album suivant, et, mais là le silence se réduit à une demie seconde, sur l'excellent From One Wrong Place To The Next présent sur le dernier opus.


Commentaires

  1. Un sacré désespoir se dégage de ce morceau, en tout cas c'est comme ça que je l'ai toujours perçu... mon préféré aussi et pourtant il y en a d'autres du même acabit dans leur disco (récemment Where In This World qui a énormément tourné et me colle des frissons à chaque fois), même dans leur période tatapoum ;) 12 est très bon et surtout Nook que je préfère largement à Shrink, album qui sonne aujourd'hui un peu trop lisse à mon goût, ils faisaient leurs premiers pas dans l'électro avec talent mais sans l'émotion et la dimension organique des suivants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire c'est que je n'ai jamais rien écouté d'antérieur à Shrink dans leur disco. Maudites journées de 24 heures... Mais pour un groupe comme les Notwist, je sais que j'y viendrai tranquillement un jour, c'est certain.

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup "Good lies" (mais c'est pas le bon album!!)...sur celui-là ça doit être la 1ère que je préfère ou un titre avec "..phone", je ne sais plus...mais bon ce sont des disques qui forment un tout pour moi, difficile d'en séparer les parties...sinon tu connais Tied & Tickled Trio (même famille)?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dois faire référence à Pick Up The Phone, qui, avec Pilot, sont les deux "gros" singles de Neon Golden. J'aime beaucoup Good Lies aussi.
      Je connais pas du tout Tied & Tickled Trio, mais je vois que c'est encore une formation menée par Markus Acher, il est sur tous les fronts le bougre...

      Supprimer
    2. oui c'est ça...je ne savais pas que c'étaient des singles...Tied & Tickled Trio est plus instrumental (voire que instrumental), j'ai quelques vinyles de fin 90s mais je ne sais pas si ça existe toujours...

      Supprimer
    3. D'après Wikipedia, ils ont encore fait des albums en 2007 et 2011, ça semble toujours exister. C'est vraiment digne d'intérêt Tied & Tickled Trio ?

      Supprimer
    4. Euh...ça fait longtemps que je n'ai pas écouté...je me souviens que j'ai écouté ça à une époque mais je préfère Notwist ou Lali Puna...

      Supprimer
    5. Lali Puna qu'est-ce que j'ai pu faire tourner "Scary World Theory"... surtout pour le morceau titre, une de mes chansons préférés... et puis "Tridecoder", miam aussi. Ms. John Soda avec l'autre frère Acher j'aimais beaucoup également, par contre Tied & Tickled Trio merci du tuyau, j'en avais jamais entendu parler.

      Supprimer
    6. Lali Puna, je connais pas tout, et pas le Scary World Theory d'ailleurs. Encore un qu'il va falloir que je rattrape. Et je savais même pas qu'Acher en faisait partie. En fait, je ne connaissais aucun de ses side-project.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire