A Perfect Week (4/7) : Radiohead - Everything In Its Right Place (2000)


Afficher l'image d'origine


On continue avec cette folle semaine, avec un petit intermède sportif, selon le thème suivant : Effort : La chanson parfaite que l’on écoute le jeudi soir, au moment où l’on effectue ce footing hebdomadaire qui nous donne bonne conscience.


Bien sûr, il aurait été difficile de faire une semaine entière sans parler de Radiohead. D’autant plus que je suis dans une période où j’écoute et réécoute beaucoup ce groupe. De manière globale, s’il n’en restait plus qu’un, ce serait Radiohead. Contre cent disques d’artistes que j’apprécie, je n’échangerai jamais un Kid A ou un Ok Computer, pas même un In Rainbows ou un A Moon Shaped Pool. Ce dernier disque, justement, tourne très régulièrement par chez moi en ce moment, et d’une manière que j’apprends à ré-apprécier : par morceaux. Je ne m’entête plus forcément à écouter un disque en entier (non pas qu’il ne se tienne pas dans ce format, il est au contraire d’une cohérence extrême), mais car chacune des composantes se suffit dans sa forme individuelle.

Bref, Radiohead a changé ma vie, et je crois n’avoir écouté que du Radiohead entre 2004 et 2007. Les années lycée, et ma première année de fac, en gros. C’en était même aliénant. Quand j’écoutais autre chose, je trouvais ça d’une fadeur. Je me disais « oui, mais quand même, ça n’a pas la puissance de Radiohead. Et surtout, la voix du type n’arrive pas à la cheville de celle de Thom Yorke ». J’ai heureusement réussi à modifier ce point de vue, à faire preuve d’ouverture d’esprit, sans quoi cette indigestion de Radiohead aurait même pu être aliénante pour ma santé mentale. 

Mais Radiohead m’a bien aidé. Et j’ai usé certains disques à un point difficilement imaginable. Je ne sais pas combien de fois j’ai écouté Ok Computer, Kid A, The Bends, In Rainbows et Amnesiac (à peu près dans cet ordre-là), mais ça frôle l’indécence. Ces disques, et les titres qui les composent, ont résisté aux écoutes répétées. 

Et c’est ce qui leur permet de ne pas être trop contaminés par les moments les moins agréables auxquels ils peuvent être associés, comme je l’expliquais lors de l’article du titre qui accompagnait le lundi matin (le pire moment de la semaine, on est d’accord ?).

Bon, courir, ça n’a jamais été une passion pour moi. Et c’est pourtant un truc que j’ai énormément fait. Pour m’entretenir en vue d’être efficace dans d’autres sports. A un moment donné, je ne pouvais pas concevoir de courir sans écouter de la musique. J’avais fini par prendre le problème à l’envers, en me disant qu’il était inconcevable d’associer un titre, quitte à le gâcher, à cette corvée. 

Et donc, avant d’en arriver à cette seconde extrémité, il avait bien fallu que je confronte certains morceaux aux footings bi-hebdomadaires. Et il faut bien avouer qu’Everything In Its Right Place est l’un de ceux qui convenait le mieux. Pas étonnant finalement, que ce soit l’un des titres issus de Kid A qui accompagne le plus aisément un footing, tant on sait à quel point ce disque possède quelque chose de chamanique et de « cadré » au niveau rythmique. Des petits malins ne se sont-ils pas amusés à « pondre » un Kid17 selon la théorie qui veut que l’album fonctionne si on en lance deux versions à 17 secondes (en réalité 16,8, de mémoire) d’écart ?
Les foulées du joggeur épousent alors parfaitement la cadence du titre. Les éléments synthétiques telles que les ondes Martenot poursuivent d’accompagner le sportif qui se voit presque déshumanisé dans son rapport à l’effort. La voix de Thom Yorke semble lui dire en permanence : « mais qu’est-ce que tu fous à t’imposer quelque chose qui ne te plaît pas ? Ne vois-tu pas que tu suis mon chemin en décuplant tes tourments ? Comme si tu avais besoin de ça… ». 

Cette thématique n’était pas ma préférée de la semaine mais, les ayant choisies, il fallait bien que je me mette en difficulté un jour ou l’autre. Et comme dans toutes les périodes de ma vie où j’ai moins eu le moral / ait été en situation désagréable, les chansons de Radiohead m’ont été d’un secours infini. Sans même que ce soit délibéré.

Commentaires

  1. Bon morceau, pour courir y'a certes l'énergie rythmique brute, mais on court aussi très bien avec des piano voix aussi, c'est différent mais tout aussi bien. Ce titre de Radiohead, un de mes favoris, s'y prête bien, il est entre la rythmique electro et le contemplatif, entre une certaine violence, une oppression et quelque chose de plus apaisant. Parfait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois qu'on a la même perception de ce titre !

      Supprimer
  2. Je suis aussi un radioheadophile, mais sans monogamie, et depuis quelques années sans overdose (sans doute justement quand mes filles faisaient tourner ok computer en boucle).
    Après commme je en cours pas, celui là je l'utiliserai bien en marchant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai aussi pas mal écouté lorsque je marchais seul lors de pérégrinations en Australie. C'était le titre parfait pour ces marches dans des banlieues désertées et inconnues.

      Supprimer
  3. Courir, Hypnose Rythmique, Electro toujours tellement intelligemment utilisée...
    On a parlé Radiohead avec un de mes meilleurs amis musiciens, cette semaine, justement - l'éternel débat d'une actu qu'on aimerait plus "créative", plus "audacieuse", moins "formatée ou formelle" comme... Radiohead, justement...
    Rien n'a jamais finalement été perdu, ça peut encore exister parmi cette pléthore d'archétypes à la boiboite pré-programmée, aux trois accords de base I IV V sur basse surboostée pour mp3 en mal de fréquences, aux chants tellement chargés de vibes de contours qu'on en oublierait presque qu'il y a aussi une mélodie, et aux synthés bavant de toutes parts...
    Merci Radiohead de tordre les préjugés qu'on est bien obligés d'avoir tant on est envahis de musiques à norme kilométrique.

    Je ne cours pas, mais je l'ai testé en vélo en allant chercher mon pain (le jeudi c'est pause at home en général) - IDEAL !... j'ai battu mon record.
    THX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton retour. Et je rejoins vraiment tes considérations sur l'aspect peu créatif de bon nombres de sorties. Mais je pense que ce n'est pas générationnel, ni contextuel. J'y vois davantage le fait que l'on a accès à beaucoup plus de musique qu'avant. Une certaine sélection naturelle s'opérait sans doute autrefois, et ces disques moins avant-gardistes, on y avait tout simplement moins accès, non ?

      Supprimer
  4. bien câlé sur la foulée.. pas mal, un footing sur un paysage lunaire.. ou sur des plaines immenses.. bon pareil, je pédale moi et comme je suis plutôt musique non musculaires, contemplative pour rouler, je tenterai bien.
    Mon album Radiohead préféré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kid A est aussi mon Radiohead préféré. Pour sa qualité intrinsèque, ce qu'il représente dans l'histoire de la musique et dans mon histoire personnelle.

      Supprimer
    2. En fait je corrige, mais non seulement c'est mon Radiohead préféré, mais c'est mon disque préféré. Tous artistes confondus.

      Supprimer
  5. Pour courir je sais pas. J'aime bien ce morceau et toute la période de Ok Computer à Hail to...Par contre je n'ai pas du tout accroché au dernier. Je trouve que c'est un album de Yorke solo plutôt que de RH.

    Bref, Everything...un peu planant, aérien, des foulées légères comme dans un rêve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ba c'est très bien un album de Yorke :) The Eraser est au moins au niveau des Radiohead, je trouve. Tomorrow's Modern Boxes est un peu en-deça mais très recommandable.
      J'ai beaucoup aimé le dernier, davantage que The King of Limbs qui pour le coup ressemblait beaucoup à du Yorke en solo, alors que sur A Moon Shaped Pool, on voit que Jonny Greenwood (et Colin à la basse) reprend de l'importance et la main-mise sur quelques compos.

      Supprimer
    2. tout à fait d'accord avec El Norton; Autant King of Limbs était vraiment similaire aux albums de Yorke en solo, autant le dernier est beaucoup plus participatif. Ou alors il faut considérer tout les disques de Radiohead depuis Kid A comme des Yorke solo....

      Supprimer
  6. C'est dingue le mal que tu as à répondre à tes propres thèmes!
    Avec Radiohead, fais quand même gaffe de pas te cogner à un arbre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai dit, j'aime contourner les thèmes et tricher, je suis indécrottable :)

      Supprimer
  7. Je n'ai encore pas testé Radiohead quand je fais mon sport mais pourquoi pas. ..Le morceau est superbe, l'album est génial, le groupe est toujours au top ! Bref, bon choix !! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le risque, c'est de "contaminer" un morceau de Radiohead en l'associant à un moment éprouvant tel que le sport. Faut faire gaffe, ce serait dramatique une telle contamination.

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Clairement :) Pas de prise de risque de ma part, ici.

      Supprimer
  9. Pas très rythmé pour un footing ! Plutôt pour une promenade nonchalante au bord de la rivière... ou carrément se rouler dans l'herbe avec sa chérie !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tu trouves ? Moi je le trouve dynamique ce titre, comme quoi.

      Supprimer
  10. C'est marrant moins, ce morceau me fait pensé davantage à une longue séquence apnée... On nage, on nage, on s'enfonce plus profond et soudain on sent qu'il faut refaire surface.
    Par contre, Excellentissime morceau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta description me fait penser au clip de No Surprises :)

      Supprimer
  11. Jamais aimé courir avec la musique mais le choix est judicieux, un truc trop tatapoum, volume poussé un peut fort ça peut être dangereux pour le joggeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tiens, il me semblait que tu courais avec la musique à un moment donné ! Les trucs bourrons pour courir, ça va cinq minutes, mais c'est des coups à choper un mal de crâne sur la durée de l'effort.

      Supprimer
    2. Je crois avoir essayé deux trois fois mais définitivement ce n'est pas pour moi.

      Supprimer
  12. Comment tu dis déjà ?
    « mais qu’est-ce que tu fous à t’imposer quelque chose qui ne te plaît pas ? Ne vois-tu pas que tu suis mon chemin en décuplant tes tourments ? Comme si tu avais besoin de ça… »
    C'est pour ça que je cours pas (et que j'écoute pas Radiohead, accessoirement...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant ne pas courir, ça se défend tout à fait, autant ne pas écouter Radiohead, c'est de l'ordre du pêché :)

      Supprimer
  13. Radiohead... la référence. Effectivement, titre magnifique par lequel on doit se sentir suspendu en courant. J'y trouve aussi ce côté chamanique dont tu parles, grâce à ces synthés aux sonorités assez rondes, presques naturelles, se répondant. Un bon moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi de voir que tu trouves ton compte dans ce titre !

      Supprimer
  14. Mon vieux Norton, avant même que le jeu soit fini, je tiens à te remercier : en 4 jours, j'ai eu plus de commentaires que pendant tout le reste de l'année !!!!! :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la même chose de mon côté, tu sais :)
      Par contre, j'ai dû passer plus de temps sur les blogs des autres copains en 4 jours que sur les 4 derniers mois.

      Supprimer
  15. Radiohead évidement, ça m'aurait étonné qu'il n'apparaise pas chez toi pendant ce jeu. Je ne sais pas si ce titre colle au jogging mais perso, je l'ai testé mais en marchant, les périodes où je suis pas fainéant et que je me rend au job à pied. La ville défilant devant moi au son de "Everything In Its Right Place", c'est le pied !!
    Je ne savais pas pour la version Kid17.
    Et comme Keith, la fréquentation de mon blog a explosé depuis lundi. Et ça me permet de redécouvrir d'autres adresses où je me rend moins, faute de temps.
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas été très original en choisissant du Radiohead, clairement. Mais ce titre sied tout à fait à ce thème, pour moi.
      Tiens, tu me diras ce que tu as pensé de Kid 17 si jamais tu as le courage de l'écouter. Tu verras, c'est bluffant.

      Supprimer
    2. Ce qui n'étonnerai encore plus c'est que Mr Beautiful E ne soit pas à l'honneur d'ici la fin de la semaine...

      Supprimer
    3. Suspense, il ne reste plus que deux jours.
      Cela dit, en calant un Radiohead et un Eels, ce serait vraiment jouer la sécurité. Et puis, Till m'a devancé en choisissant Novocaine for the soul pour le thème du jour. Sans compter que j'avais déjà fait une saga Mark Oliver Everett sur ce blog ( https://last-stop-this-blog.blogspot.fr/search/label/saga%20mark%20oliver%20everett ) si bien que le sieur E a quand même eu son lot d'articles ici (non content de s'inviter sur la bannière du blog dont le titre est un hommage à l'un de ses titres).

      Supprimer
  16. Quel album et quel groupe même si je les laisse à ceux comme toi qui les soutiennent à juste titre, j'ai eu les miens et j'aime l'idée que l'aventure musicale a encore un peu de sens, même si je pense que la musique a laissé la place à d'autres activités, la musique populaire = le cinéma populaire, il y a de belles histoires, mais ce n'est plus l'objectif, juste des individualités. RADIOHEAD trop tard mais aussi bien pour y croire encore. mais non, je ne pourrai pas faire de l'exercice car je les écoute... Sans rien faire d'autres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'importent les modalités de l'écoute, ce qui compte c'est de ne pas passer à côté =)

      Supprimer
  17. Mais oui!! L'évidence que voilà! Tiens je me dis aussi que ça fait trop longtemps que j'ai pas écouté un de leurs albums...

    RépondreSupprimer
  18. bon, je n'insiste pas sur Radiohead et kid A, tu connais mon avis.
    en revanche par rapport au thème, je trouve "Everything in it's Right Place" parfait ! bien joué...

    RépondreSupprimer
  19. Tiens moi aussi j'ai eu ma période quasi-exclusive Radiohead en début de fac, c'était juste à la sortie de Kid A et je venais de découvrir OK Computer, autant dire que les deux tournaient en boucle... mais finalement je me suis vite orienté sur l'électro du label Warp et compagnie, un peu grâce à Kid A justement. Et à la sortie d'Amnesiac Radiohead était toujours plus important que la plupart des autres groupes pour moi mais déjà plus si exclusif que ça. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant ce pouvoir d'attraction que peut générer Radiohead. Moi c'était donc peu après la sortie de HTTT, mais j'avoue que c'étaient le même diptyque OKC et Kid A qui tournaient le plus.
      Et je me suis orienté vers Warp plus tard, mais c'est bien Kid A qui a joué ce rôle de passeur pour moi aussi.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire