[GJSF # 07] One Little Plane - Into The Trees (2011)

Et oui, le Grand Jeu Sans Frontières, c'est déjà fini (enfin, officiellement, ça l'est depuis un bon mois et demi). FASTER PUSSYCAT KILL KILL ! Des filles qui en ont. Tel était le dernier thème.

Kathryn Bint est donc la fille "qui en a" que je choisis. Je ne suis pas à l'aise avec l'idée d'associer le fait "d'en avoir" avec un rock musclé. On peut "en avoir" et faire des choses douces, comme le fait si bien Kathryn Bint. En avoir, le cas échéant, ça veut tout simplement dire être capable de mener sa carrière comme bon lui semble, alors même que sa voix pourrait tranquillement lui permettre de céder à la facilité et d'accrocher les bandes FM. A l'aise.

Kathryn Bint en a, donc. Impossible, pour commencer, de ne pas parler de la coolaboration (la faute est volontaire, le jeu de mots est pourri, vous m'excuserez, ou pas d'ailleurs) avec Dan Snaith aka Caribou sur le morceau Melody Day.





Après ça, son premier album Until est sorti. Je ne l'ai d'ailleurs jamais écouté (et pour cause, je n'ai jamais réussi à le trouver nulle part, mais je ne dois pas être très bon pour ça) sorti en 2008, mais c'est de son second album, Into The Trees, datant de 2012, que j'avais envie de parler aujourd'hui.

Celle qui utilise le patronyme de One Little Plane commence bien : l'album ouvre sur un She Was Out In The Water avec la basse de Colin Greenwood de Radiohead (son style est d'ailleurs inimitable, les aficionados des Britanniques reconnaîtront rapidement son jeu). S'il constitue d'emblée l'un des grands moments du disque, ce morceau est loin d'être le seul. Avec Nothing Has Changed et Paper Planes, le trio de tête annonce la couleur.

Le milieu du disque laissera davantage la place aux expérimentations électroniques (Bloom notamment) avant que la fin de l'album achève de le classer comme un chef-d’œuvre avec l'indie musclée (et là, pour le coup, même en collant aux préjugés de celles "qui en ont", l'Américaine se pose là) de I Know et l'électronique aux accents à la mùm de Synthetizer.

On récapitule ? Une voix à rapprocher de Hope Sandoval ou de Kristín Anna Valtýsdóttir, une douceurs rafraîchissante et une musicalité évidente. Les 39 minutes d'Into The Trees risquent de passer vite.





Commentaires

  1. Hello El Norton,
    J'ignorais que tu avais un blog. Je vais t'ajouter dans mon blogroll et essayer de te faire un peu de pub le plus tôt possible. J'espère que tu feras le prochain Grand Jeu avec nous et en direct! Dommage que tu fasses parti de ceux qui ne proposent pas de lien de téléchargement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Jimmy,
      Ravi de te voir par ici tout d'abord.
      Je ne fais pas ce blog pour avoir un millier de visiteurs, mais effectivement, l'idée est quand même de pouvoir toucher suffisamment de personnes pour que ce soit un minimum interactif. Du coup, merci beaucoup pour l'ajout dans le blogroll =)
      Je ferai évidemment (sous réserve d'avoir du temps dispo à ce moment-là mais avec les publications planifiés, pas d'excuse) le prochain Grand Jeu avec vous.
      Pour les liens de téléchargement, je suis encore en réflexion. Je reconnais que c'est agréable de n'avoir qu'un clic à faire pour avoir l'album, d'un autre côté, j'aime bien écouter quelques extraits avant pour savoir si c'est la peine de télécharger ou non.
      Proposer les deux serait possible, c'est donc, tu l'as compris, plus la répression éventuelle qui me freine.
      Quoi qu'il en soit, j'ai très souvent (pas toujours, mais presque) l'album dont je parle en ma possession, y a moyen de Dropboxer si quelque chose t'intéresse et que tu ne le trouves pas =)

      Supprimer
  2. Totale inconnue pour moi...mais je te fais confiance et vu ce que tu en dis, ça doit valoir le détour...(je ne peux pas écouter ton lien pour le moment..)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince, chez moi ça marche, le Soundcloud. Et en plus, son album n'est pas sur Deezer. Je peux te conseiller d'écouter ici le premier album du disque pour te faire un avis, pour commencer =)
      http://www.youtube.com/watch?v=7gnsOiSsxs8

      Supprimer
    2. C'est parce que j'était au boulot!! :)
      Dès que j'ai un moment j'écoute!!

      Supprimer
  3. Hello El Norton

    Moi aussi je découvre ton blog - en passant du côté de chez Sb - et le Grand Jeu en différé. Je ne connais pas Kathryn Bint et il y a effectivement un vrai sujet intéressant sur l'histoire des filles qui en ont. A tel point que j'avais failli détourner le thème en proposant Violent Femmes, mais c'est une autre histoire.

    Il faut que je parte à la découverte de tes propositions maintenant. En différé et à rebours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Till,
      ravi de te voir par ici également (et merci pour l'ajout dans le Blogroll également).
      Clair qu'on pourrait disserter sur le sujet des filles qui en ont, sur le rapport et les attendus selon le sexe en matière de musique etc... Ca pourrait être un vrai thème d'échanges, au pluriel évidemment.
      Tu sais que j'ai pensé à mettre Girls In Hawaii, dans la démarche, ça se rapproche sensiblement de Violent Femmes (par rapport au jeu, pas musicalement, évidemment).
      J'espère que tu pourras trouver ici ou là ton bonheur dans ces propositions.

      Supprimer
    2. Yep, Gilrs in Hawaii / Violent Femmes, l'idée est la même.

      Les filles peuvent aussi proposer un rock musclé et rester féminines dans leur allure et dans leur musique (cf les choix de Thee Headcoatees et The A-Lines ici et là). Pas besoin de singer les gros machos poilus pour envoyer du riff.

      Une autre façon d'échapper au cliché était de répondre par "des filles qui en ont du talent", ce qui laissait un sacré éventail.

      Supprimer
    3. Ouep, mon choix s'inscrit d'ailleurs de manière délibérée dans cette lignée : "des filles qui ont du talent", quel que soit la manière dont il s'exprime. Et sans excès de testostérone surtout.

      Supprimer
    4. Sympa One Little Plane. Pas forcément ce que j'écouterais le plus souvent mais la dame a effectivement du talent. Belle ambiance.

      Supprimer
    5. Ravi que tu aies écouté et que ça t'ait plu !

      Supprimer
  4. Un joli coup de coeur à l'époque ce disque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, c'est grâce à un de tes streamings du jour que j'avais découvert. Quand tu dis "à l'époque", ça veut dire que le disque ne t'intéresse déjà plus aujourd'hui ?

      Supprimer
    2. Non simplement que je ne l'ai pas beaucoup réécouté depuis (déjà qu'on ne peut pas tout écouter, on peut encore moins tout réécouter !). Mais aucun doute qu'il vieillira bien et que j'y reviendrai !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire