La saga de Mark Oliver Everett - Episode 8/15 : Sonnet n°3 (Like A Duck)

On est dans la période où E est le plus prolifique. Un an après le dernier Eels, et un an avant le suivant, il s'offre une récréation sous le pseudonyme de MC Honky.

Si Mark Oliver Everett a toujours nié être MC Honky, il ne fait à peu près aucun doute qu'il s'agit de son double. La voix, les gimmicks de composition, la présence de MC Honky (caché) en première partie des concerts de Eels à cette époque, les musiciens des anguilles (Butch et Kool G) comme invités chez MC Honky sont autant d'indices allant dans ce sens.

Avec I Am The Messiah, seul album de MC Honky, l'Américain évolue entre hip-hop, dance, pop et trip-hop. Avec, paradoxalement, une élégance et une réelle efficacité. Le disque "what the fuck" de E en somme, sur lequel il confirme qu'il a bien 10 idées à la minute, présente des changements de rythmes, de sonorités et des contre-pieds incessants, et s'amuse des contraintes et frontières au bon goût usuellement tenues à distance (pour le meilleur, cela dit) avec Eels.


Un titre efficace représentatif du disque : Soft Velvety' Fer
Un autre : The Object

Commentaires

  1. je vais te surprendre, mais je n'ai jamais écouté cet album.... un jour, peut être...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis surpris sans vraiment l'être, tant c'est à côté de ce qu'il a fait avec Eels.
      Il m'a fallu quelques écoutes avant d'accrocher à ce disque.

      Supprimer
  2. J'adore ce morceau mais j'écoute rarement le disque en entier...
    (En fait je n'écoute jamais ce disque en entier !)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire