La saga de Mark Oliver Everett : Bonus 1/3 (BOs) - Taking A Bath In Rust

Cette saga ne pouvait pas s'arrêter sans un certain nombre de bonus. On démarre donc cette série de trois articles plus brefs avec les bandes originales.

A ma connaissance, Mark Oliver Everett n'a réalisé qu'une seule BO. C'était en 2003 pour le film Levity. Il la signait d'ailleurs sous son propre nom. Cela ne l'a pas empêché de composer d'autres titres pour certains films (ou plus sûrement de leur donner quelques faces B avant, bien souvent, de les publier comme telles). Je ne parlerai donc pas des titres déjà existants repris par certains films (vous pensez tous au My Beloved Monster de Shreck, mais de Scream 2 à Futurama en passant par American Beauty ou Six Feet Under, les exemples sont nombreux)


Au rayon des films auxquels E cède les droits de titres alors inédits, on peut citer Holes, également en 2003, où l'on croise Mighty Fine Blues et Eyes Down (qu'on retrouvera sur l'album de raretés Useless Trinkets), mais aussi Yes Man en 2008 où, en plus de huit autres vieux morceaux réutilisés, E a composé Man Up spécialement pour l'occasion ou Calling For Your Love en 2012 pour Le Cirque Du Soleil (ce n'est pas son titre le plus mémorable à mon humble avis).

Il s'agira de ne pas oublier I Want To Protect You, single de Useless Trinkets en 2006, mais présent sur la BO de The Big White en 2005.

Revenons-en à Levity OST, la seule vraie BO de E. On y retrouve un Mark Oliver Everett pas loin d'être à son sommet (il vient d'enregistrer un disque en tant que MC Honky quelques mois plus tôt et s'apprête à partager Shootenanny!) qui maîtrise l'exercice.

On le retrouve évidemment à l'aise au moment de créer de petites ritournelles instrumentales sur lesquelles il se permet des variations telles que Haunted Piano et Haunted Organ, mais également d'autres mélodies dépouillées comme Post Flashback Blues. Essentiellement instrumentale, cette BO délicate ne tolère le chant de E que sur deux titres, l'excellent Taking A Bath In Rust et la presque aussi réussie Skywriting.

Une BO qui colle de plus tout à fait au film un peu barré mais empathique qu'elle illustre.


Commentaires

  1. Arfff, autant y a plein de trucs drôles sur Trinkets et autres compiles autant je suis pas emballé par cette BO. (Je sais, ma phrase est pourrie)
    Tant que j'y suis, ça n'a rien à voir mais il me semble que la dernière phrase du dernier épisode de la dernière saison de Scrubs c'est ''je vais voir Eels en concert ce soir''. J'étais pas spécialement fan de la série mais j'aime bien Zach Machin-là ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'a fallu plusieurs écoutes avant de l'apprécier cette BO, mais je la trouve finalement très réussie.
      Je ne connais pas Scrubs et j'ignorais cette anecdote. Marrant =)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire