Damien Rice - I Don't Want To Change You (2014)

Certains trouvent le récent My Favourite Faded Fantasy de Damien Rice très chiant. Je ne fais évidemment pas partie de cette catégorie et je suis même surpris de la qualité de ce troisième opus.

Après un O (2002) d'une qualité incroyable qui l'avait révélé, l'Irlandais avait enchaîné avec 9 (2006), très bon disque qui ne tenait néanmoins pas la comparaison avec son prédécesseur.

Depuis ? Rien. Ou tellement de choses. Damien Rice est devenu un jeune quadragénaire et sa collaboratrice, la chanteuse Lisa Hannigan, est partie mener une carrière solo en 2007.

C'est donc un homme plus seul - et sans doute plus tourmenté - que jamais que l'on découvre sur ce disque. Des sommets, il y en a tellement (j'aurais aussi pu mentionner It Takes A Lot To Know A Man) et les titres semblent faire écho plus que jamais à l'histoire personnelle de notre Irlandais.

Un disque plein d'authenticité, donc. Quant à la recette, elle n'a pas vraiment changé, si ce n'est que les choeurs féminins sont, par défaut, désormais absents.

Une déveine pour ceux que la voix du chanteur horripile - quoi qu'ils auraient quand même passé leur chemin, ces insatisfaits - mais assez curieusement lorsque l'on sait les cimes vers lesquelles l'entremêlement des deux voix pouvait entraîner un titre tel que 9 Crimes, cette absence ne fait pas vraiment défaut à l'ensemble.

L'ex de Mélanie Laurent utilise toujours les mêmes ingrédients, assurant la dominante guitare/voix, tandis que ses musiciens s'occupent des cordes (toujours aussi sublimes, au passage) et de la batterie. Les mêmes ingrédients, donc, mais la recette, elle, n'est jamais redondante. A l'instar de ce I Don't Want To Change You dont je me délecte.


Commentaires

  1. "..Certains trouvent ce dernier Damien Rice très chiant ?? J’hallucine !! Évidement, je n'en fais pas parti. Avec le récent papier que j'ai écris, tu dois t'en douter.
    Comme déjà dis, c'est le titre “It Takes A Lot To Know A Man” qui m'a scotché immédiatement. Mais quand je le réécoute, je me rend compte que les autres sont tout aussi réussis. Tant de beauté dans les mélodies, les orchestrations et arrangements, les atmosphères...me sidère ! Et cette voix, ô combien superbe, ce chant à l'interprétation totalement habité...Un bijou, tout simplement, doublé d'un de mes best LP Indie 2014.....et haut la main !!!
    Merci de parler de cet album divin, céleste et élégiaque.
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, il existe des gens trouvant ce disque chiant. Je crois qu'ils ne supportent pas la voix de Damien Rice.
      Le pire, c'est que ces gens-là, selon les endroits où l'on navigue, peuvent s'avérer en majorité dans certaines contrées ayant usuellement bon goût.
      Difficilement compréhensible pour moi, mais je vois que pour toi aussi. Ca me rassure.

      Supprimer
  2. j'ai adoré O et pas trop aimé 9, j'étais bien content de cette sortie, malheureusement je n'ai pas pu écouter l'album dans de bonnes conditions (au boulot, coupé toutes les 2 mn). Ca m'a semblé pas mal, mais j'hésite à l'acheter quand même. Faudrait que je trouve un moment pour bien l'écouter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as adoré O, je ne peux que te conseiller d'écouter ce disque dans de bonnes conditions. Ca risque de le faire. C'est sûr qu'un Damien Rice écouté distraitement ne peut pas délivrer le dixième de sa beauté.

      Supprimer
    2. bon finalement je me demande si les passages chiants ne sont pas plus nombreux que les beaux passages... globalement les chansons sont beaucoup trop longues, et trop larmoyantes à mon gout....

      Supprimer
  3. Bon, soyons clairs! J'écoute ce disque en ce moment et c'est très beau, point! Sans doute un des disques de l'année....

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire