Icelandweek #4/10 - Borko - Continental Love (2008)

Björn Kristjánsson aka Borko est un individu fascinant. Né, comme la majorité de ses compères islandais, à Reykjavik, le bougre est à la base prof de musique.

Après un discret EP en 2002, ce geek revendiqué, pas sexy pour un sou, a pondu une sorte d'ovni musical en 2008 avec Celebrating Life. Enfin, ovni... On pense souvent à mùm pour ces longues nappes qui prennent le temps de développer une atmosphère par-dessus laquelle s'impose un instrument à nu tel que le xylophone, parfois même à Sigur Rós.

Mais cet opus brille néanmoins par une candeur qui a, à la réflexion, davantage à voir avec une dimension empathique pleine d'authenticité. L'Islandais récidivera quatre ans plus tard avec un Born To Be Free plus mature, plus assuré, plus pop. Bref, intrinsèquement plus réussi mais sans doute pas aussi touchant que le premier opus en ouverture duquel on retrouvait Continental Love.

Un titre qui démarre par un sample de voix déformée qui tourne en boucle. Pendant longtemps. Est-on agacé ? Je crois me souvenir qu'au début, je l'étais. Depuis, j'ai largement adopté ce morceau et je m'en délecte donc.

Quelques gimmicks rappellent d'abord vaguement Robin Foster, avant que, le paysage sonore islandais aidant, ce soit à mùm que l'on pense majoritairement. Ou comment faire évoluer un truc qui démarrait comme une électro bas de gamme vire vers quelque chose de bien plus ambitieux et mélodique.

Commentaires

  1. Ah! J'ai pris la thématique en cours de route mais ça m'intéresse beaucoup!! Merci pour tes propositions!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi de le savoir. Tu me donnes l'idée de faire une onzième étape dans laquelle ce sera aux blogueurs de me faire leurs propositions. J'en salive d'avance à l'idée de faire des découvertes islandaises.

      Supprimer
  2. Je garde aussi une préférence pour le premier mais qu'est-ce que j'ai pu écouté ce morceau extrait de sa suite... fabuleux : https://www.youtube.com/watch?v=uEIiB-d7dRk

    Et quel break !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire