Icelandweek #3/10 - Ólafur Arnalds - Fyrsta

Je ne suis pas le plus grand spécialiste qui soit d'Ólafur Arnalds. Ce petit génie de précocité - il a signé son premier album à 21 ans à peine - est également stakhanoviste : en sept ans d'activité, il compte six LPs et sept EPs, sans compter les side-projects, notamment le récent Kiasmos.

Je n'ai donc pas écouté toute sa discographie, loin s'en faut, mais j'apprécie particulièrement son premier opus Eulogy For Evolution ainsi que son troisième ...And They Have Escaped The Weight Of Darkness.

Restent d'autres disques à découvrir, y compris le Living Room Songs EP dont est issu le morceau que j'ai choisi aujourd'hui : Fyrsta, seul extrait dudit EP que je connaisse, ou encore le Stare EP en duo avec l'excellent Nils Frahm.

Restons-en donc à Fyrsta. Comme souvent avec l'Islandais (tiens, lui n'est pas né à Reykjavik mais à Mosfellsbær, il est cela dit désormais basé dans la capitale), c'est très ambient et, disons-le tout net, on n'est pas là pour se marrer.

Extrêmement dépouillé, le mélange de cordes frottées épurées et du piano dévoile une atmosphère, dénuée de rythmique, particulièrement profond et mélancolique. Les réfractaires du genre n'y trouveront pas leur compte et se demanderont comment on peut écouter un album entier de ce genre. Ils passent à côté de quelque chose...




Commentaires

  1. Ólafur Arnalds : rien que son nom déjà, tout un poème (je trouve) !! Je ne suis pas non plus un grand spécialiste du bonhomme mais je connais quand même un peu son travail que j'apprécie. Je me souviens notamment de son EP en 2012, duo avec l'incontournable Nils Frahm, "Stare", et sa B.O énigmatique et hypnotique pour la série "Broadchurch".
    Il créé une musique très envoûtante, répétitive et ultra mélodique. Des ambiances mélancoliques, contemplatives et sombres mais pas morbides pour autant. Une sorte de "clair obscur" musicale !!!
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible de mettre la main sur le Stare qui me fait pourtant les yeux doux. Je tenterai sans doute un stream à l'occasion.
      Oui, le clair-obscur est un adjectif qui sied bien à sa musique !

      Supprimer
  2. Je n'ai que 2 albums de cet artiste que je ne connais pas encore très bien mais que j'apprécie, dont le "...And they have escaped...".

    RépondreSupprimer
  3. "Eulogy For Evolution ainsi que son troisième ...And They Have Escaped The Weight Of Darkness."

    Pareil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me rassures, j'ai pas tant que ça à rattraper dans sa disco alors.

      Supprimer
    2. A vrai dire il m'a pas mal déçu depuis (l'EP Living Room Songs étant très chouette quand même ) avant de remonter dans mon estime tout récemment avec Kiasmos (mais je sais que tu n'as pas adhéré plus que ça).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire