[GJBSF08] 2 - Sufjan Stevens - The Age of Adz (2010)

Deuxième volet du Grand Jeu des Blogueurs Sans Frontière. Il est question d'y aborder "un disque beaucoup trop compliqué, indigeste, ampoulé ; il y a un peu trop de tout partout, mais... c'est pour cela que vous l'aimez..." aka "There's too much, too much, too much".

Et je choisis donc The Age of Adz, mon disque préféré de 2010, signé Sufjan Stevens. Je précise que 2010 était pour moi une belle année musicale, et donc, qu'être premier d'une belle année veut dire qu'il s'agit là, pour moi, d'un disque de chevet. Pas suffisant pour être mon Sufjan préféré, Illinoise semblant de toute façon indépassable.


Mais justement, je crois qu'il est important de se rappeler d'Illinoise pour comprendre la démarche de Sufjan Stevens sur cet Age of Adz. Sur le deuxième (et vraisemblablement dernier) disque de son tour des états Américains, l'artiste a démontré un savoir-faire quasiment sans équivalent pour composer des merveilles de folk/rock/baroque/pop au piano/banjo. Bref, un joli fourre-tout impossible de toute façon à dépasser.

Alors autant chercher un nouvel horizon (enfin pas tant que ça, puisqu'il avait déjà bossé sur des travaux électroniques, mais jamais de cette façon). Une électro à laquelle les fulgurances folk-baroques restent néanmoins associées, et un côté kitsch parfaitement assumé qui n'est en rien une preuve de facilité ou de baisse d'inspiration - encore moins de mauvais goût - mais bien un élément chargé de rendre une certaine légèreté à l'ensemble.

Je n'ai pas hésité une seule seconde pour choisir ce disque. Déjà, parce que quand on me dit Too Much, j'ai tout de suite les paroles du titre éponyme en tête. Alors, il est évident que ce disque est hyper-produit, trop, parfois c'est kitsch, mais j'aime tout de cet album. Je n'ai même pas ressenti le besoin de l'écouter pour le chroniquer, ce qui est plutôt rare, je l'ai tellement en tête, il faut dire que je l'ai vraiment beaucoup écouté. Sans doute le disque que j'ai le plus usé des années 2010 (les mauvaises langues me diront que c'est une faute de goût, du temps perdu, qu'importe).

Ce sont d'ailleurs les morceaux les plus produits, les plus alambiqués, que j'aime le plus, à l'instar de Too Much, donc, l'exceptionnel Vesuvius et son refrain addictif, Get Real, Get Right, I Walked ou encore le marathonien Impossible Soul, vingt cinq minutes en trois temps où même l'utilisation du vocoder est validée, c'est dire.

Alors bon, il y a aussi un peu de déchet, mais ça s'explique parce que Sufjan a été dans le "too much" au point de proposer un disque un peu trop long (une heure et quart). Ainsi, Now That I'm Older peut m'agacer un peu. Mais ce n'est pas un morceau "too much". Au contraire, il est très épuré, à tel point qu'il en devient un peu chiant.

Malgré une grandiloquence évidente (mais Illinoise n'était-il pas déjà, par moments, dans ce cas ?), j'ai une énorme affection pour ce disque, et je persiste à le dire, The Age of Adz est un disque innovant, ne serait-ce que parce qu'il arrive à conjuguer des impressions difficilement conciliables, telles qu'immédiateté et difficulté d'accès, ambition et kitsch ou encore grâce et grandiloquence. Le tout sans sourciller.

L'album en écoute intégrale :

Commentaires

  1. Je suis d'accord avec toi: je préférais les autres avant. Celui-là j'ai du mal parce qu'il est too much. Joli choix donc! J'aurais dû y penser.

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui..complètement d'accord avec toi.. super choix

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai qu'il est souvent too much Sufjan mais il fait ça très bien.
    Bien joué.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec toi, sur ce disque, en tout cas, il fait ça à merveille.

      Supprimer
  4. Celui-là m'a fait lâcher le bonhomme et c'est pas Sisyphus qui va rattraper le coup vu comme c'est parti. Trop clinquant pour moi... enfin bon tu sais déjà ce que j'en pense. ;)

    (valider l'autotune sur Impossible Soul ?! arg)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je sais ce que t'en penses =)
      Et oui, je valide l'autotune d'Impossible Soul. A vrai dire, je valide tout simplement ce morceau dantesque. Mais ça m'étonne pas que tu le détestes, il comporte pas mal des éléments que tu abhorres, mais je trouve que Sufjan les utilise avec une vraie touche personnelle et que ça n'est pas utilisé par principe, par prétexte, mais bien pour coller à la dimension "too much" revendiquée de ce disque.

      Supprimer
  5. Un choix évident, dès l'intitulé proposé j'avais pensé à ce disque et j'étais sur de le retrouver chez au moins un blogueur! (en l'occurence le premier que je visite, toi ;)
    Personnellement, je déteste. Ce disque est d'ailleurs l'un des plus clivants que je connaisse, avec pleins de gens qui le considèrent comme un chef d'oeuvre, et plein d'autres qui ont détesté ce tournant, je n'ai entendu personne entre les deux. (tournant plus dans la forme que dans le fond d'ailleurs, car comme tu le dis Sufjan Stevens a toujours eu une propention au Too Much... Mon préféré est Seven Swans, peut etre celui où il est le plus "sobre")

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant, Seven Swans est vraiment pas mon préféré. Dans ses préférés, je préfère A Sun Came, qui vient compléter le podium dominé par Illinois et The Age of ADZ.

      Supprimer
    2. J'aurais dit Seven Swans pour un podium aussi, derrière Illinoise et au niveau de Michigan.

      Supprimer
  6. Itou, pour moi c'était mieux avant ! Pile dans le theme.

    RépondreSupprimer
  7. Eh, eh, bien joué, mais effectivement too much pour moi. Préfère l'excellent "Illinoise".

    RépondreSupprimer
  8. Too much le Sufjan, mais toujours au top! Ses Ep de Noyel sont bien barrés aussi. Excellent choix!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai justement plus de mal avec ses EPs de Noël (que je n'ai jamais écoutés en entier).

      Supprimer
  9. Perso je l'ai approché après de (trop?) chaudes recommandations et je n'ai jamais accroché.
    J'ai l'impression de connaître pleins de trucs du même style mieux foutus.
    Mais moins touffu que ce que tu nous proposes, donc : bien vu !

    RépondreSupprimer
  10. Bien vu la chronique, et au moment où je suis tes conseils et que donc "Too Much" je pensais, je penchais pour le groupe et disque que j'avais choisi (si le temps etc...) des mélodies plaqués sur des brisures électro c'est ce que j'aimais chez les FIERY FURNACES "Blueberry Boat"... Sinon, alors? Il semble que un disque par état était une boutade du monsieur...??? En tout cs merci pour la réactivation de l'envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, c'était une boutade le coup des 50 disques : un par état. La boutade lui aura permis d'accoucher d'Illinois, pas sûr qu'il était prévu au programme après Michigan...

      Supprimer
  11. Je n'ai peut-être pas écouté les bons disques ou alors pas dans le bon ordre, mais sa musique ne m'a jamais touchée.

    RépondreSupprimer
  12. Très bon choix...moi je l'aime bien celui-là, il est un peu plus aventureux que les autres...

    RépondreSupprimer
  13. Je valide ton choix et pas qu'une fois. Et tu sais pourquoi ? C'est sûrement ce disque qui m'a donné envie de faire cette catégorie, et c'est lui qui a donné l'intitulé "there's too much too much", complété normalement par "love".
    Il était 1er à égalité de ma liste de disques à aborder pour cette catégorie, et finalement j'ai changé totalement d'idée à la dernière minute avec un disque hors liste.

    Très bon choix, et tu sais ce que je pense de ce disque, un vrai chef-d'oeuvre, un si ce n'est le meilleur de 2010, grand cru comme tu le dis, et comme toi je valide tout, même l'autotune. J'ai dû faire un commentaire sur l'autotune n général sous l'article d'Etienne sur le dernier Pharrell.

    Merci d'en avoir parlé à ma place, sûrement mieux que moi ! Et ne t'excuse pas de l'aimer ce disque, merde, assume encore plus ;) Si ça peut t'aider je peux confesser aimer des tas de trucs bien plus dégoulinants (Timberlake, Drake, Passion Pit qui a failli être sujet à un article pour cette catégorie aussi.....), presque 1/4 de ma discothèque (à l'aise) aurait pu se retrouver dans cette catégorie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Alexandre, la part de ma discothèque qui aurait pu figurer dans cette catégorie est bien plus réduite que la tienne, mais y a bien d'autres disques que j'aurais pu choisir. Un exemple qui me vient à l'esprit, là comme ça, c'est le Saturdays=Youth de M83.

      Supprimer
  14. Je valide aussi ton choix à 200 % même !!!!
    J'adore ce disque, également présent dans mon top albums 2010 (n°11).....et je suis d'accord avec toi, c'était une année ultra riche en concurrence de haut vol !!!

    A l'époque j'avais écris : Album foisonnant, débordant d’idées et d’inventivité mais attention aux excès (d’écoute). Un grand disque de Folktronica à prendre donc à dose homéopathique car l’écœurement peut guetter....MAIS DEPUIS JE L'ÉCOUTE ENCORE SOUVENT ET JE N'EN SUIS TOUJOURS PAS ÉCŒURÉ (je mettais donc un peu planté) !!!
    Quel immense disque !! SOMPTUEUX !!!
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ça fait du bien d'entendre du positif sur ce disque, j'y étais assez peu habitué finalement !

      Supprimer
  15. Pas le souvenir de l'avoir entendu. Oui, j'ai honte, alors que tu le connais PAR CŒUR.

    RépondreSupprimer
  16. Total inconnu pour moi. Le morceau en écoute est pas désagréable, mais je ne sais pas si je pourrais tenir sur la durée d'un album.
    Ceci dit, c'est peut-être plus ses précédents que je devrais tester d'après ce que tu en dis. Je note le nom.
    Mais vous êtes tous fous avec vos disques qui sortent de nulle part. J'ai pas le temps de tout écouter moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de me mettre Illinoise sur Deezer, on va voir ce que ça donne.

      Supprimer
    2. Re re Je viens d'écouter Illinoise, ça passe très bien. Il est dans ma biblio Deezer, histoire d'y revenir de temps en temps. Merci pour la découverte.

      Supprimer
    3. Oh ba de rien, véritable disque de chevet pour moi qu'Illinoise. Ravi d'avoir pu te le faire découvrir !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire