Figures In Motion - Confusion Will Pass (2014)

Une petite chronique que j'ai réalisée pour IndieRockMag. Mais j'y tiens, c'est un groupe que je recommande TRES TRES vivement.

Autant le dire de suite, Confusion Will Pass est un grand album. Aux confins de la poptronica et du rock expérimental, les dix morceaux du disques sont bien souvent hantés par le spectre de Radiohead.



Des nouveaux Radiohead, on en a vu. Souvent. Et jusqu’à preuve du contraire, de Coldplay à Foals, jamais ceux-ci ne se sont approchés de l’ambition et du goût pour la prise de risque du mastodonte d’Oxford. Il ne s’agit donc pas de répéter ce processus de comparaison somme toute assez vain. Figures In Motion n’en est qu’à son premier album et il ne serait pas très raisonnable d’encombrer ce trio prometteur d’une telle référence.

Cependant, des intonations vocales de Mickaël Menu aux harmonies utilisées, en passant par certaines rythmiques, l’influence de Thom Yorke et ses acolytes est prégnante sur Confusion Will Pass. Rien de nouveau sous le soleil, cela dit.

En 2011, ceux qui se faisaient alors appeler Figures (ce qui n’est pas sans rappeler la démarche étymologique de Massive Attack, influence revendiquée du groupe) publiaient un premier EP répondant au nom de Cycle. A l’écoute d’un Sleep Disorder, il est difficile de ne pas penser à The Bends ou Ok Computer. Les Parisiens poussent la similitude jusqu’à l’aspect graphique. Ainsi, un simple coup d’oeil au dos de la pochette de cet EP suffit à évoquer In Rainbows, tandis que les plus imaginatifs détecteront, côté recto, un lien de filiation avec Ok Computer.

Après une petite parenthèse permettant à chacun de se consacrer à ses projets personnels, Mickaël Menu, Silvan Giraud et Mathieu Poterie ont emménagé ensemble en septembre dernier. Les six mois qui viennent de s’écouler leur ont donc permis d’intensifier le rythme des sessions d’enregistrement, qui comme les arrangements ont été intégralement réalisés à leur domicile.

Il serait tentant de dire que ce nouveau contexte leur a permis de franchir un palier. L’affirmation aurait tendance à nous dédouaner d’être totalement passés à côté de ce premier EP où le talent des Parisiens était déjà clairement perceptible. C’est pourtant bien le cas. Pour preuve, la fameuse influence de Radiohead est légèrement moins perceptible qu’autrefois, signe de la constitution d’une identité sonore bien personnelle, et, lorsqu’elle l’est, ce n’est plus à The Bends que l’on pense mais davantage à Hail To The Thief, album réalisé lorsque le quintet d’Oxford était à son apogée.

Tout cela fait quand même beaucoup de références à Radiohead alors même qu’il était entendu que nous nous abstiendrions. S’il est entendu que la cohérence est le maître-mot de Confusion Will Pass, il est particulièrement difficile de résister à Dust, sa construction labyrinthique et ses sonorités tournées vers l’indietronica qui ne sont pas sans rappeler The Notwist.

On succombera par ailleurs au minimalisme de Shift of Weight ou à la pop acérée de Get Momentum où l’utilisation du vocoder penche, et c’est bien rare, du côté de la pertinence (à l’instar d’un Sufjan Stevens sur Impossible Soul) plutôt que de celui de la surenchère dégoulinante.
Si nous sommes passés à côté de Cycle, nous n’ignorerons pas plus longtemps Figures In Motion, la formation ayant tout pour faire partie de celle qui compteront dans les prochaines années. En attendant, nous aurons bien assez de Confusion Will Pass pour nous combler...

Commentaires

  1. les dix morceaux du disques sont bien souvent hantés par le spectre de Radiohead

    Oui c'est clair mais plutôt dernière période de Radiohead, on sent quand même moins d'expérimentations / prises de risques que le Radiohead période Ok computer jusqu'à Amnesiac.

    Mais puisqu'il est dit qu'on met cette référence de côté, ça nous laisse un disque de bonne facture - à écouter quand l'humeur s'y prête - pour peu qu'on aime ces ambiances. Poptronica ? Ça me fait sourire ce genre d'étiquette mais pourquoi pas. Ça rime avec harmonica.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai écouté l'album en entier, ça me parait impossible de faire abstraction du parallèle avec Radiohead tellement le chant est inspiré de celui de Thom Yorke. Musicalement c'est assez proche de Atoms For Peace (ah tiens !) et du coup de The Notwist comme tu le disais.

      Supprimer
    2. Merci pour ton retour et l'intérêt que tu auras porté à ce disque. Oui, le chant est clairement inspiré par celui de Thom Yorke. Effectivement, similitude avec Atoms For Peace aussi.
      Pour le terme de poptronica, je crois qu'on est tous d'accord sur les étiquettes, elles ne servent finalement qu'à donner une idée de ce à quoi ressemble la musique, pour permettre de susciter l'intérêt du lecteur (ou lui faire gagner du temps) ce qui est inévitable à cette période où le net nous offre tellement de choses que le zapping est inévitable.
      Oui, plutôt dernière période de Radiohead, je suis d'accord avec ça, à condition de la faire démarrer à HTTT. Je perçois plus d'HTTT ou de TKOL que d'in Rainbows dans ce disque quand même.
      En tout cas, encore merci pour ton retour, je sais que quand je parle d'artistes peu connus, j'ai moins de retours, beaucoup moins, mais ça me semble pourtant fondamental de parler de ces groupes qui n'ont pas la notoriété que devrait/pourrait être la leur.

      Supprimer
    3. J'ai cru un instant que c'était le groupe le plus hype du moment... Je ferais bien de prendre mes distances avec le FIR... Hihihi... Ceci dit, j'ai beaucoup aimé aussi.

      Supprimer
    4. Hype ? Je crois qu'à part sur IRM, personne ou presque n'en a encore parlé =) Et je pense que la hype est loin de s'intéresser à eux, malheureusement (ou heureusement, j'en sais rien).

      Supprimer
    5. Le site SpankMy Music en parlait déjà en février pour dire qu'il ne fallait pas le rater en mars... Mais je rigole en parlant de hype... J'ai seulement été étonné par le consensus de Rabbit à POL sur le FIR... Mais je trouve ça très bien...

      Supprimer
    6. Je ne connais pas ce site. Je vais y faire un tour. Oui, c'est sûr que ce disque fait consensus sur le Fir, rien qu'entre Rabbit et moi, ce n'est pas si courant que ça qu'on soit d'accord sur un album des années 2010. Je parlerais plus de consensus que de hype effectivement =)

      Supprimer
    7. En effet on est encore loin de la hype mais qu'on soit retombé d'accord avec Pol prouve que tout est possible pour ce groupe !

      Supprimer
  2. Je n'ai pas encore eu le temps d'écouter...mais j'avais lu ton papier avec intérêt, d'où mon silence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ba oui, c'est évident qu'on ne peut pas tout écouter, surtout en semaine. Mais quand on découvre un truc auquel on accroche vraiment, on est un peu impatient, comme je l'ai été ici, à l'idée que le maximum de personnes l'écoute =)

      Supprimer
  3. Plusieurs titres sont très sympa, il faut que je réécoute l'album tranquillement...

    je me permet de te conseiller vivement un groupe Stéphanois que j'adore, B R Oad Way:

    http://blinkinglights.musicblog.fr/2846945/B-R-OAD-WAY-Solo-System-Revolution/

    http://blinkinglights.musicblog.fr/1557823/FRANCE-IS-BEAUTIFUL/

    tu devrais apprécier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, j'aime bien B R O AD WAY, que ce soient Enter The Automaton ou Solo System Revolution. Je ne sais pas s'ils ont fait des disques avant ceux-là, je ne connais que ceux-ci =)

      Supprimer
    2. Ouep B R OAD WAY je crois bien qu'on a été parmi les tous premiers à les défendre sur IRM, à l'époque du premier album 06:06 am et des prémices de The John Venture, le crossover avec Angil, duquel on avait eu droit à un titre pour la première compil' du site en 2007. J'ai beaucoup moins aimé le dernier album de B R OAD WAY mais ça reste un must dans le genre, ce groupe.

      Supprimer
    3. Effectivement il y a eu 06:06 am (que j'aime moins) et une collaboration avec le Quatuor Pli qui est pas mal. Et le John Venture que cite Rabbit est tout simplement l'un de mes disques favoris de ces dernières années...
      Je crois qu'un nouveau disque devrait sortir très prochainement, je veille!

      Supprimer
  4. J'ai écouté et je n'accroche vraiment pas. Trop d'électro et d'effets dont l'album aurait pu se passer. J'ai lu ici la comparaison avec The Notwist, je n'ai que le dernier album en référence et l'utilisation de l'électro y est plus judicieuse et équilibrée que sur le Figures.
    Pour la comparaison avec Radiohead et Yorke en particulier, j'avoue que c'est ce que je déteste le plus dans leurs évolution.
    J'apprécie l'électro jusqu'à une certaine limite atteinte par cet album.
    Pour moi Bjork a fait le tour du sujet depuis longtemps et a su maitriser les machines sans déshumaniser les chansons. (Jusqu'à Vespertine)
    Désolé pour ce commentaire négatif et décousu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, tous les avis sont bons à entendre, et j'entends tout à fait qu'on n'aime pas ce disque, d'autant plus si tu n'aimes pas l'évolution de Radiohead. C'est tout à fait logique puisqu'ils évoluent dans des horizons proches.
      Merci de ton retour en tout cas =)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire