Les charmes de Buenos Aires (2/3)

Après Soko hier, on poursuit l'aventure Portègne aujourd'hui. Il s'agit, là encore, d'un disque datant de janvier 2014, celui-ci s'intitule De Soles Y Amartelados et est l’œuvre d'Ignac Amartelado.




Outre leur provenance, un autre point commun entre les deux artistes présentés hier et aujourd'hui concerne leur aptitude à maîtriser divers instruments. Ainsi, en plus de donner de la voix, Ignac Amartelado joue de la guitare, du piano, du ukulele, des claviers et assure les percus. C'est simple, il assure toutes les sonorités présentes sur le disque.

Si dans la musique de Soko, présenté hier, il y avait quelque chose (en l'occurrence, l'utilisation de la flûte) qui rappelait des sonorités Andines, la folk d'Ignac Amartelado lorgne plus vers le Nord (il revendique l'influence d'Elliott Smith) ou l'Europe Occidentale (Belle & Sebastian est une autre de ses influences majeures).

Vous n'avez pas beaucoup de temps ? Aucune excuse, le disque ne dure que vingt et une minutes !

Écouter De Soles Y Amartelados sur Bandcamp.

Commentaires