Chrysta Bell - The Truth Is (2011)

Loin d'être fan du réseau social Facebook, je dois concéder son utilité pour se tenir informé de l'actualité de nos artistes préférés. Il y a donc ce type d'avantages, mêlés à l'inconvénient de se sentir extrêmement intrusif en "interceptant" certains échanges.
Alors certes, si l'on "intercepte" ces échanges, c'est que leurs auteurs les ont postés en toute connaissance de cause. Ils savaient qu'ils seraient lus par des anonymes tels que moi. Mais quand on se fait le lecteur d'un échange émanant d'Emika, dont je parlais ici même il y a quelques temps, à destination de David Lynch (ce serait lui faire injure que de le présenter), malgré tous les garde-fous que je m'impose pour ne pas être intrusif, je lis très attentivement ce qu'il contient.

En l'occurrence, un simple lien vers un morceau d'une certaine Chrysta Bell à côté de laquelle j'étais passé, et quelques mots expliquant à Lynch que ce titre est génial et porté par de délicieux arrangements de cordes.

Ok, qui est donc cette Chrysta Bell ? Rien de moins que la dernière muse de Lynch qui a composé l'essentiel de son disque intitulé This Train, dont est précisément issu le morceau The Truth Is, sorte de dream-pop électro à la fois très accessible et pas si évidente qu'elle ne pourrait le paraître. Je pense à Goldfrapp (ce qui ne veut rien dire tant elle est capable du meilleur comme du pire). 

Ca semble quand même être loin du mauvais goût, la comparaison risque donc bien d'être positive, d'autant plus qu'après avoir écouté à la volée quelques autres morceaux (je ne suis pas encore passé au cap de l'album, ça va venir), ça semble être le morceau le plus "radio friendly", du moins le plus hyper-produit. Cet artiste pourrait donc fort bien m'intéresser. Et vous ?


Commentaires