Kiasmos - Blurred (2017)

Kiasmos est le projet de l’une des figures majeures du néoclassique Ólafur Arnalds qui s'acoquine avec son compatriote Janus Rasmussen. Les deux islandais avaient produit un long-format homonyme en 2014 particulièrement réussi, loin finalement des errements d'un premier EP dispensable.

Après deux EPs supplémentaires, les voici qui livrent un nouveau court-format intitulé Blurred. Celui-ci se compose de quatre titres inédits et deux remixes anecdotiques. En revanche, les quatre inédits oscillent entre le bon (Shed et Jarred) en passant par le très bon (Paused) pour aller jusqu'au chef-d'oeuvre (Blurred).

Il faut sans doute être déjà client de saccades électroniques et des majestueuses odyssées néoclassiques d'Ólafur Arnalds (que certains connaissent sans doute comme le compositeur de la BO de Broadchurch), bien que ce versant ne soit qu'un support à l'ensemble sur cette sortie, pour en apprécier tout le sel.

Mais vraiment, Blurred est sans doute le plus beau titre du répertoire de Kiasmos, que j'avais eu le plaisir de voir en concert il y a déjà deux ans à la Route du Rock, pour une prestation qui valait le coup d'oeil, loin de l'aspect statique que certains combos électroniques peuvent parfois offrir.

Sur Blurred, entre les cordes harmonieuses et les accords de piano cristallins concoctés par Ólafur Arnalds et les rythmiques polygonales mâtinées de nappes synthétiques oniriques de Janus Rasmussen, le titre s’appuie sur des éléments clairs et gracieux dont l’alliage s’avère transcendant. L'une des raisons en est la progression léchée qui laisse place à une émotion évidente sans jamais être dans l'excès. Clairement, ce seul Blurred recèle bien plus d’ambition et de majesté que bien des discographies...


Commentaires

  1. Ah ben voilà un truc que je n'aurais pas vu passer sans toi! Je ne connaissais pas Kiasmos mais j'apprécie Olafur Arnalds...donc merci! ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire