Still Parade - 7:41 (2016)



J'ai sans doute déjà chroniqué des titres et albums plus exigeants et pointus que ce Concrete Vision, livré au mois de juin par Still Parade, le projet du Berlinois Niklas Kramer mais qu'importe, ce 7:41 s'impose à mon sens comme l'un des singles de l'année. 
Nombreux breaks et nappes planantes s'imposent sur le disque et si l’auditeur peut parfois éprouver une certaine gêne, celle-ci fait partie de la prestation d’ensemble. De toute manière, l'auditeur a tôt fait de se laisser aller, si bien qu'il ne se préoccupe plus vraiment du positionnement de ce titre sur l'échelle du bon goût...

Rythmique nonchalante mais efficace, chant mélancolique, nappes de synthétiseurs cheaps qui font mouche immédiatement bien qu’ils s’ancrent parfois dans les années 80, et tant pis si la construction n’est pas d’une originalité folle, ce titre symbolise finalement assez bien la tonalité globale de ce Concrete Vision

Entre MGMT et Röyksopp, avec quelques accents de post-french touch à la Sébastien Tellier ou M83, 7:41 accompagnera idéalement ces derniers soleils de l'année...



Commentaires

  1. Excellent titre, tu as tout dit ! :)

    D'un point de vue général, les critiques musicaux devraient se laisser complètement aller, le bon goût c'est dépassé ;) Plus sérieusement, si c'est bon c'est bon, si c'est accrocheur et immédiat mais que ça résiste à l'emprise du temps et que ça se révèle loin d'être creux c'est tout aussi valable qu'un truc plus recherché. Et puis c'est très loin d'être facile de pondre un album pop "évident" et naturel comme celui-là ! La Pop dans son aspect le plus rassembleur est toute aussi noble que celle qui est très exploratrice (selon moi), ce sont justes deux approches différentes mais pas incompatibles (cf les Beatles, Radiohead, Can, Suicide, Kraftwerk, Silver Apples, Sufjan Stevens...).

    On peut toujours discuter d'une hiérarchie objective de la qualité en musique et lui reconnaître ou pas certaines qualités, même si c'est hasardeux, mais d'un point de vue subjectif, si un disque "facile" mais bon (comme un Pet Shop Boys au hasard) me plaît, je vais pas m'en priver ni dire artificiellement que je préfère le dernier titre ambiant hyper inabordable de je sais pas qui alors que c'est pas vrai, même si je lui reconnais énormément de qualités artistiques. Mais bon tu es comme moi je pense, tu as parlé de "Wow" de Beck en termes élogieux alors qu'il n'y a pas plus pop, facile et hédoniste (mais réussi).

    Tu penses quoi du dyptique Junior Boys/Jessy Lanza de cette année, assez proche de ce Still Parade en plus électro ? Et du Whitney que je rapproche aussi de ce disque pour l'approche pop indé, sur un versant plus pop/folk voire americana ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que, comme pour tout, il y a une question d'équilibre à trouver. Un petit peu d'écoute de disques ambitieux, car c'est malgré tout stimulant et ça incite à élargir les paysages sonores "acceptables" pour nos oreilles, un petit peu d'écoute de disques "faciles" parce que ça fait du bien par où ça passe et, de mon côté, la plus grosse partie de disques se situant au barycentre de ces deux pôles.
      Ca penche plus ou moins d'un côté selon les périodes, évidemment.
      Je ne connais même pas Junior Boys/Jessy Lanza. Comment s'appelle leur disque ?
      Et Whitney non plus, d'ailleurs. Il va falloir que j'écoute ça.
      Merci pour les conseils =)

      Supprimer
    2. Junior Boys - Big Black Coat (superbe album entre électro et pop). C'est un duo canadien, et ils ont produit (ou alors juste un des deux je sais plus) l'album Oh No de Jessy Lanza, elle aussi canadienne et le rendu est assez proche de ce qu'ils font du coup, le disque est très intéressant aussi. Le Junior Boys je l'adore, c'est vraiment un superbe disque. Tout comme le Light Upon The Lake de Whitney, ce sont des disques que je me suis directement acheté et que j'écoute en boucle. Parmi mes favoris de cette année, top 5 ou 10 pour le moment. Si tu as aimé le Still Parade, c'est de la même trempe.

      Sinon je suis comme toi, j'aime bien les deux, je peux écouter du très pointu comme du très facile voire très commercial, avec une préférence pour le mélange des deux. Mais une partie de la critique musicale a tendance à diminuer le "pop", l'hédonisme, le "joyeux", l'accessible... Typique, le côté Lennon c'est le génie et McCartney le mièvre. Quand on se penche sur l'oeuvre de Macca, c'est loin d'être le cas, il est hyper complexe et multi-facettes, il a du talent dans des tas de genres et de registres. Ca bouge un peu, desfois y'a des excès certains trucs sont surcotés alors que c'est ultra creux et putassier, mais dans l'ensemble on en est encore au "si ça plaît c'est pas de bonne qualité" ou "si c'est joyeux ou rythmé c'est gnangnan je préfère quand ça chiale sur sa gratte"

      Supprimer
    3. Sur les Beatles, je connais bien trop mal pour pouvoir engager la conversation avec toi à leur sujet, mais je te rejoins assez aisément sur le constat selon lequel on a tendance à réduire (peut-être moi le premier, parfois) le "populaire" à la facilité, alors que ce n'est évidemment pas toujours le cas.
      Je vais essayer le Junior Boys, alors, et je ne manquerai pas de te dire ce que j'en pense.

      Supprimer
    4. J'ai écouté l'album de Junior Boys, et même si c'est un peu "cheap" et "tape à l'oeil" (je le dis sans que ce soit dévalorisant, vraiment) par rapport à ce que j'ai l'habitude d'écouter, ça ne m'a pas déplu, loin s'en faut.
      Un petit côté Röyksopp par moment (un côté des mauvais Röyksopp, mais qui sonne mieux que les mauvais Röyksopp).
      Décidément, c'est bizarre ce disque, j'ai envie de le défendre, mais en le faisant, je l'enterre. Curieux procédé.
      Peut-être que je n'assume pas d'avoir apprécié cette écoute qui, cela dit, était sans doute au moment adapté (le soir, sans trop de pression). Je ne pense pas que ce soit un album qui passe à n'importe quel moment de la journée (au p'tit déj', je ne pourrai pas, clairement, mais les "albums de p'tit déj' sont rares, d'ailleurs je n'écoute jamais de musique à ce moment-là, peut-être devrais-je faire un article là-dessus ^^).

      Supprimer
    5. Il gagne à la réécoute le Junior Boys, pour moi il s'est vraiment imposé sur la durée.
      Moi il me fait penser à du mauvais Caribou réussi donc je vois ce que tu veux dire ne t'inquiètes pas ;)

      Supprimer
    6. Pas faux pour le Caribou. C'est peut-être même plus juste que la comparaison que j'évoquais !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire