i LiKE TRAINS - Sea Of Regrets (2010)

Profitant du week end dernier pour enrichir ma collection des deux premiers disque de I Like Trains (ou iLiKETRAINS, tout dépend des périodes d'existence du groupe), j'ai redécouvert un univers assez fascinant reposant sur des entrelacs de guitares rêches, une batterie acérée, une voix barytine et quelques touches de piano bien senties.
Sur l'odyssée de huit minutes que constitue Sea Of Regrets, c'est le versant le plus mélancolique des Britanniques qui est à l'honneur. En huitième position sur He Who Saw The Deep, deuxième des trois disques de la formation basée à Leeds, ce titre - au clip admirable retraçant une fuite (impossible ?) au sein d'un univers urbain et/ou côtier - ravira sans doute les déçus des derniers Mogwai tout comme les amoureux de Flotation Toy Warning pour cette voix rocailleuse qui trouve sa place au milieu d'instruments délicats.

Comme il n'y a pas toujours lieu de chercher midi à quatorze heures, la parenté avec les derniers nommés est confortée par le fait que ce LP était à l'époque distribué par Talitres, l'un des plus passionnants label hexagonaux  (encore responsable de sorties aussi fascinantes que le Raoul Vignal et le FTY de cette année). 

Sea Of Regrets débute donc comme un bon Mogwai non-instrumental (cela existe-t-il en fait ? Je ne vais pas me faire que des amis mais l'inclusion des voix n'a jamais été le point fort de Braithwaite et ses compagnons mais j'exagère, j'apprécie certains titres chantés de Mr Beast) avant de laisser place à un amas de tension sous-jacente qui conduit l'ensemble à l'inévitable explosion.

Mais l'odyssée ne s'interrompt pas là et, à partir de six minutes, c'est à des sonorités proches de celles qu'affectionnent Sigur Ros (période Takk... dirons-nous) qui nous sont proposées avec ces cordes langoureuses pleines de spleen qui s'amoncellent, s'enlacent les unes les autres avant de se nourrir d'elles-mêmes pour conduire le titre vers son inévitable fin. 
Un grand titre de post-rock composé par l'une des formations les plus sous-estimées du genre. 

Commentaires

  1. Perso, je ne connais pas ce groupe I Like Trains. Je découvre donc "Sea Of Regrets" qui, il est vrai, est carrément sympa. Voyage Post-rock, odyssée sonique puissante et très progressive. La parenté avec Sigur Ros période "Takk" est assez juste. Et le clip est visuellement superbe.
    A +
    Francky01

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu ne connaissais pas I Like Trains, je te conseille vraiment l'écoute de ce disque ou de Elegies to Lessons Learnt, le premier. Le versant post-rock avec l'atmosphère contemplative qui y est adjointe pourrait vraiment te plaire. Merci pour tes commentaires toujours précieux.

      Supprimer
  2. Sinon le must pour moi même si c'est un mini-album (ou un long EP) c'est quand même le tout tout premier Progress/Reform.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire