The Strokes - Oblivious (2016)

Qu'attendre des Strokes en 2016 après la bouse que constituait The Comedown Machine, et qui m'avait fait (définitivement ?) tourner le dos à un groupe déjà sur le déclin sur le Angles précédent ?

Pas grand chose, assurément. Et pourtant, la sortie surprise de leur nouvel EP est plutôt satisfaisante. Enfin, satisfaisante... A condition d'avoir comme curseur d'évaluation ceux de 2016, étant entendu que si cet EP n'arrive pas à la cheville de l'un des trois premiers LPs, à l'époque où les New-Yorkais étaient encore un vrai groupe, et où toute une génération se plaisait à acheter des Converse et à décliner des titres en 2-3 accords à l'instar de ces branleurs emmenés par la voix inégalable de Julian Casablancas.

Le premier single, Oblivious, voit donc les Strokes renouer avec certains des choeurs renversants d'un Casablancas à la limite du falsetto, et forcément, le charme opère alors, d'autant plus que les lignes de basse et de guitare sont de plutôt bonne facture.

On passera sous silence l'influence des Daft Punk sur le pont, Casablancas n'aurait pas dû autant fricoter avec eux, mais qu'importe. On est loin des bouses fades de l'opus précédent, et rien que ça, si ça peut offrir un peu d'espoir pour la suite...

Le morceau en écoute par ici.

Commentaires

  1. Effectivement très daft punk le pont, je ne l'avais même pas remarqué ! Des 3 morceaux que compte l'EP c'est bien celui qui se rapproche le plus de deux albums précédents. Je ne serai pas si catégorique que toi sur ceux d'ailleurs. Je pense vraiment qu'ils valent la peine de les écouter.

    RépondreSupprimer
  2. De même qu'Etienne, je les ai plutôt détesté à leur sortie les deux précédents mais à la réécoute ils valent le coup, et ne valaient effectivement pas tant de haine (pour ma part en tous cas, ça n'engage que moi).
    Effectivement c'est Daft Punk mais j'aime bien ça pour le coup, comme j'avais bien aimé leur morceau commun.

    Sinon je suis comme toi, content d'entendre un si bon EP (même si titres c'est court), même si je ne suis pas transporté non plus, et je me demande ce que ça vaudrait en version longue.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai qu'il est pas mal, cet EP (en même temps, je n'ai pas écouté The Comedown Machine et n'ai aucun souvenir d'Angles hormis son horrible pochette, mes points de comparaisons sont donc assez biaisés). Après c'est de toute façon assez facile pour eux de surprendre en bien vu la régularité avec laquelle ils déçoivent depuis au moins 10 ans (voire depuis leur deuxième album, même si je l'aime bien, perso).

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire